Menu

11 idées à tester pour booster l'expérience utilisateur de votre e-commerce

Selon une étude publiée par Kameleoon en 2017 et relayée par le petit digital, 50 % des entreprises personnalisent l’expérience utilisateur de leurs visiteurs (soit une progression de 38 % en un an). Si vous lisez ceci, vous faites sûrement partie de ceux qui ont ou qui vont sauter le pas. Voici 11 idées à tester pour améliorer l’expérience utilisateur de votre site e-commerce.

1. Demandez à vos clients (mais attention !)

Ça peut paraître absurde, mais demandez aux premiers intéressés. Vous n’aurez qu’à chercher “sondage client Magento | Woocommerce | Prestashop” sur Google et vous trouverez des modules intéressants vous permettant de faire cela.

Vous pouvez aussi utiliser des outils en ligne comme “typeform” qui permettent de réaliser des questionnaires très visuels et agréables à remplir.

Attention ! Vous devez attendre d’avoir un certain nombre de réponses et d’en dégager des tendances avant de prendre des décisions. Si vous êtes en phase de lancement, demandez à un expérimenté du Web.

2. Utilisez un module de chat live

Soyez un parfait vendeur en magasin. Il existe beaucoup de solutions gratuites et payantes faciles à implémenter (quelques lignes de JavaScript dans le header en général).

Si un internaute n’est pas convaincu par votre descriptif produit, il pourra facilement vous contacter via le chat. Vous pourrez facilement lui donner les bonnes infos et, le cas échéant, le rassurer. Beaucoup de ces solutions proposent des automatisations du module de chat.

Vous pourrez par exemple déclencher un message du type “Besoin d’aide ? Une question ? Nous sommes là pour vous aider” lorsqu’un internaute aura passé plus de 30 secondes sur une page produit.

Cela humanise l’achat sur Internet et apporte de la confiance.

3. Pensez aux personas

Vous avez sûrement déjà entendu parler des personas. Imaginez un personnage caricatural de votre cible et faites-en un personnage, on appelle cela un persona. Détaillez son âge, donnez-lui un nom, un lieu de vie, des habitudes, des diplômes (ou pas), une marque de smartphone, une vie familiale, une voiture, des émissions de TV qu’il/elle ne rate jamais, etc.

Cela vous aidera à vous mettre dans la peau de votre cible et à jauger au mieux ce qu’elle a besoin de voir et de lire pour passer à l’acte d’achat. Un cinquantenaire marié n’est pas automatiquement sensible aux mêmes arguments présentés à un étudiant de 20 ans. L’un préférera peut-être utiliser PayPal pour avoir plus de garanties en cas de litige, alors que l’autre aura besoin d’un paiement en 3 fois sans frais, etc.

Mettez-vous dans la peau d’un acheteur potentiel, c’est primordial.

4. Limitez votre parcours d’achat au plus simple

Pour certains sites e-commerce avec une gamme composée de très peu de produits (jusqu’à 5 produits environ), il est recommandé de passer outre les pages catégorie et boutique (selon votre cms). Offrez un accès direct aux pages produits dès le menu.

La navigation sera plus simple et plus rapide. En raccourcissant votre parcours d’achat, vous le rendrez plus efficace.

Les experts de l’expérience utilisateur ont une démarche “customer centric”, c’est-à-dire qu’avant de se demander comment ils vont procéder à la vente d’un produit, ils s’interrogent sur les besoins du client type et sur ses fonctionnalités préférées.

5. Privilégiez l’achat sans compte client

Vous avez déjà entendu parler des “points de friction” ? La création de comptes peut en être un.

Moins votre utilisateur aura à cliquer, plus il sera enclin à acheter. Certains internautes trouvent la phase de création d’un compte trop fastidieuse. Si vos produits sont propices à l’achat d’impulsion, alors offrez-leur la possibilité de ne pas trop réfléchir.

Un simple formulaire avec "nom", "prénom", "adresse postale" et "adresses e-mail" suivi du paiement peut être très efficace.

6. Pensez au confort de lecture

Dire que vous devez “être visuel” en parlant d’expérience utilisateur c’est un pléonasme, mais c’est le nerf de la guerre.

Mettez en avant les infos essentielles, une bonne hiérarchie visuelle permet de rapidement saisir les informations principales et donne envie d’aller plus loin.

Bannissez les gros blocs de textes fades. Jouez avec l’alignement, les couleurs, les tailles de police, les marges, etc. En plus de rendre la page plus lisible, vous la rendrez plus agréable. Une route de campagne procure plus d’émotions qu’une autoroute non ? L’émotion fait vendre, pas l’autoroute.

7. Dupliquez vos appels à l’action (avec parcimonie)

Une bonne partie de vos visiteurs n’iront pas jusqu’à la fin de la page. De ce fait, ne mettez pas les appels à l’action uniquement en bas de page.

Une bonne recette ? L’idéal est de placer un appel à l’action juste après l’information principale, un autre dans le cœur de l’info sous forme de lien normal. Et un dernier bien visible en bas de page.

L’entreprise Hubspot spécialisée dans le domaine de l’inbound marketing affirme que ses appels à l’action les plus cliqués sont les liens, pas les boutons. C’est à méditer.

8. Limitez les “produits suggérés”

Par exemple, lorsque vous suggérez des produits en bas des fiches produits, n’en proposez pas trop. Deux ou trois suffiront, autrement, vous risquez plus de semer le doute que d’inciter à l’action.

Une étude américaine montre que plus vous avez le choix, moins vite vous prendrez une décision. Sur le Web et en particulier dans le domaine du e-commerce, quand le doute s’installe et que l’incertitude prévaut, le taux de rebond grimpe.

Vous pouvez aussi mettre en évidence un de vos produits (changer la couleur de bordure de l’image par exemple) pour inciter à une action encore plus rapide.

N'hésitez pas à vous doter de bons outils de merchandising pour vous aider à gérer vos recommandations produits.

9. Offrez la possibilité de partager le panier

Cela est très pertinent si vos cibles sont des ados ou si vous êtes dans le BtoB, pourquoi ? Parce que votre visiteur n’est pas forcément le décideur ou l'acheteur.

Offrez la possibilité de partager (mail, réseaux sociaux, etc.) ou même d’imprimer le panier.

10. Donnez de bonnes nouvelles par SMS

Comparativement aux mails, le SMS est plus cher, mais redoutablement plus efficace. Envoyez un SMS pour prévenir de la date de livraison de la commande, offrez un bon d’achat par SMS à la date d’anniversaire du client, etc.

Cela contribuera à l’expérience utilisateur en dehors des interactions en ligne.

11. N'ayez pas peur du vide

L’espace vide est votre allié pour structurer vos contenus. Laissez de l’espace, cela rend le contenu moins agressif et plus agréable à lire.

Qu’il s’agisse d’articles de blog, de pages catégories ou d'un descriptif produit, n’ayez pas peur du vide.

 

Conclusion

Parcours d’achat au plus court, hiérarchisation de l’information, utilisation de l’espace vide, messages humains et incitations à l’action font partie des ingrédients de la recette garantissant une meilleure expérience utilisateur sur votre site e-commerce.

Vous l’aurez compris, l’expérience utilisateur ne se limite pas à la couleur d’un bouton.

Nous vous invitons à nous faire part de vos remarques et de vos éventuels retours. N’hésitez pas non plus à nous contacter pour les appliquer sur votre e-commerce.

Auteur : - Pure Illusion

Nos
réalisations

Nos expertises dans ce domaine

Vous voulez des cookies ?
Ce site utilise des cookies pour garantir la meilleure expérience de navigation.
Accepter
Refuser

Paramétrage de mes cookies

Au-delà des cookies de fonctionnement qui permettent de garantir les fonctionnalités importantes du site, vous pouvez activer ou désactiver les 2 catégories de cookies suivantes. Ces réglages ne seront valables que sur le navigateur que vous utilisez actuellement.
1. Statistiques
Ces cookies permettent d'établir des statistiques de fréquentation de notre site. Les désactiver nous empêche de suivre et d'améliorer la qualité de nos services.
2. Personnalisation
Ces cookies permettent d'analyser votre navigation sur le site pour personnaliser nos offres et services sur notre site ou via des messages que nous vous envoyons.
Tout accepter